[08] Des petites bébêtes

Des morpions !!!

Des morpions !!!

Dans la découverte de la sexualité, il y a une « étape » que tout le monde a connu au moins une fois… celle de l’invasion de parasites plus ou moins désirables, je parle ici des morpions (ou encore appelés Phthirius pubis).

A l’époque, j’étais à Brest, je devais avoir 20-22 ans pas plus, c’était l’époque où je faisais beaucoup de minitel pour rencontrer du monde afin de passer un bon moment… et plus si aff (comme on disait !!).
Ce soir là, j’avais rendez vous chez un jeune homme de mon âge qui habitait pas très loin de chez moi, ce qui m’a permis de m’y rendre à pied.
Sur le pas de sa porte, le coeur battant la chamade, j’appuya fébrilement sur le bouton de sa sonnette. Il m’ouvrit et je ne pus retenir ma déception, encore un qui n’avait pas été très honnête sur sa description, il était assez potelé et apparemment assez poilu à la vue de ses avant bras dénudés.
A peine la porte refermée et quelques politesses d’usage, on se dirigea vers sa chambre au bout du couloir, il commença par se déshabiller, j’en fît de même. En retirant mon jean, il a pu déjà apprécier à quel point j’étais en forme, à l’époque mes hormones étaient très actives ce qui me rendait quasiment insatiable… mais j’allais vite être déçu !

On s’allongea tous les deux sur son lit défait, il monta sur moi et se frotta pendant de longues minutes, ce qui m’excita énormément. Après une dizaine de minutes de caresses et autres papouilles, il s’allongea à côté de moi et se mit à me branler doucement, pour la réciprocité je fis de même. Et bien ce ne fût pas très long, au bout d’une à deux minutes on éjacula tous les deux dans des râles de soulagement.
Après que nos bas instincts furent satisfaits, je m’habilla rapidement, on se promit de se revoir et je pris le chemin de mon « home sweet home », déçu une nouvelle fois par la rapidité à laquelle les choses se sont passées.

Deux, trois jours après, un soir en allant me coucher, je sentis des grattements, pas forcément désagréables, au niveau du pubis, je me grattais consciencieusement et la gêne s’estompa… et sans demander mon reste, je m’endormis.
Le lendemain, pendant toute la journée, cette même sensation se faisait plus présente, à l’époque j’étais caissier dans un hypermarché de Brest, et je ne pouvais donc assouvir mon envie de me gratter, au fil des heures cela devenait obsessionnel, alors je me tortillais sur mon siège en passant les articles de mes clients, en espérant que mon jean frotte suffisamment pour que cela cesse. La sensation était bizarre, n’ayant jamais été confronté à ce problème, je me posais beaucoup de questions… Qu’est ce qui m’arrivait ?

Le soir même, je m’installa nu sur mon lit, je pris ma lampe de chevet et j’entrepris une observation minutieuse de mes poils pubiens, et là……. HORREUR !!
Une trentaine d’insectes, de choses… je ne savais pas comment les appeler, couraient littéralement sur ma peau entre mes poils… Que faire ?
Un peu paniqué, je pris un verre dans ma cuisine et j’entrepris de les enlever un à un avec mes doigts. Après une bonne heure et une énième inspection, j’en étais venu à bout, ils grouillaient tous dans mon verre.
Après les avoir jetés dans les toilettes et javellisé le dit verre, je pus m’endormir serein, persuadé d’en avoir terminer avec ses petites bébêtes… Hélas ! C’était mal connaître cette saloperie !

Le lendemain, rebelote, je sentais encore que çà grouillait, pullulait, je les sentais faire du slalom entre mes poils, je les avais tous enlevés mais ils me faisaient part encore de leur présence.
De retour du boulot, j’entrepris des recherches sur le net, et c’est ainsi que j’appris que c’était des morpions, et bien que la veille j’eus fait une désinfection en règle, il n’en demeurait pas moins que mon lit et ses draps en étaient aussi infectés.
Je pris donc le taureau par les cornes, je changea mes draps et suite à des commentaires sur un forum quelconque, j’entrepris pour la première fois de ma vie, de me raser les poils du pubis…
Après ce traitement de choc, je n’entendis plus parler des morpions… Ouf !


Actuellement... 2 commentaires sur ce post


  1. - BoSauvage -

    Quelle aventure! Même l’armée m’a laissé vierge de ce côté là!

  2. - jacky -

    Salut le breton. J’y suis allé cette été (Brest) et je regrette de ne pas y être rester.
    Sinon ton blog est bien avec de plus beaucoup de franchise qui beaucoup nous concerne et que beaucoup n’osent divulguer. Continue car c’est ça la vérité. Vivre libre et saint d’esprit
    Amicalement même si je ne suis qu’un passant.
    Jacky

Laissez votre trace ici...