[05] Jeux Interdits (1952)

mardi 2 août 2005 @ 21 h 09 min

Jeux Interdits

Jeux Interdits

Admirable film de René Clément…
J’ai toujours aimé les films en noir et blanc qui nous montrent, aujourd’hui, un passé pas si lointain que çà. Le noir et blanc apporte au cinéma une autre dimension, une vérité accrue… Nous sommes loin des « Star Wars » et des « Jurassic Park » qui, entre nous, me gavent à en avoir une indigestion.

JEUX INTERDITS nous raconte l’horreur des bombardements, la débâcle, l’exode des civils sur les routes… et la mort dans tout ce qu’il y a de plus effrayant et horrible !!
René Clément nous montre la guerre à travers les yeux d’une enfant dont les parents ont été tués par un raid aérien allemand. L’innocence et l’amitié de deux enfants dans un contexte guerrier et morbide bafoué et incompris par les adultes. On rit et on pleure aussi, surtout à la fin du film, lorsque cette même jeune fille prend conscience réellement qu’elle n’a plus de parents et qu’elle ne reverra, sans doute plus, son ami Michel…
Tout sonne juste, pas de mièvrerie ou de sentimentalisme exacerbé, juste une histoire d’enfants ballotés dans les aléas du monde adulte !!

JEUX INTERDITS est un grand film, classique des classiques, il se regarde encore et encore avec la même émotion…
Du très grand et beau cinéma !!

Ma note perso : 8 sur 10

– Notez ce film –

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (17 votes, average: 6,71 out of 5)
Loading...

[04] Un autre tatouage

lundi 1 août 2005 @ 18 h 34 min

Tatouage Combat de dragons

Tatouage Combat de dragons

Depuis quelques jours, je pense à me faire faire un deuxième tatouage sur mon « auguste » corps…
J’en ai déjà un, un Phoenix, sur le biceps droit, que je me suis fait faire il y a quelques années lors de mon arrivée à Rennes.

Au hasard du Net, je suis tombé littéralement en arrêt devant un dessin de dragons chinois, dont voici la photo, je les trouve beaux et très esthétiques…
Depuis, je ne pense qu’à çà !
Si je me décide à le faire, il sera tatoué à droite du nombril au-dessus de la hanche…

Mais bon…
Je me laisse le temps de la réflexion jusqu’à fin Septembre, n’oublions pas qu’un tatouage est à vie !

[03] Harold et Maude (1971)

lundi 1 août 2005 @ 17 h 50 min

Harold et Maud - 1971

[flv]http://www.lephoenix.ovh/gestion_medias/FLV-2005-08-01-03/haroldetmaud.flv[/flv]HAROLD ET MAUDE nous conte une histoire d’amitié entre un jeune homme de bonne famille mais mal dans sa peau et une sexagénaire, un peu farfelue et excentrique, qui a tout vu, tout vécu…

Ces deux personnages vont se rencontrer, s’apprécier et se comprendre, jusqu’à instituer entre eux une relation amoureuse platonique tant leur complémentarité est évidente pour l’un comme pour l’autre.

C’est un film admirable tant au niveau de sa réalisation que par l’interprétation magistrale des deux acteurs, mais c’est aussi, et surtout, une énorme leçon de vie et d’amitié simple, au-delà des générations, sans mièvrerie, ni tabous…

Il est difficile de qualifier ce film tant il vous prend aux tripes par sa justesse et sa vérité, on en ressent de la jalousie tant leur amitié est fusionnelle…
Un film à découvrir de toute urgence, ou à revoir pour le bonheur qu’il procure.
Emouvant, tendre et sincère… Admirable !

Ma note perso : 7 sur 10

– Notez ce film –

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (15 votes, average: 6,53 out of 5)
Loading...

[02] Premier souvenir « sexuel »

lundi 1 août 2005 @ 12 h 45 min

Mon premier souvenir « sexuel » remonte à mes 9-10 ans.
Piètre souvenir parce qu’il ne s’est évidemment pas passer grand chose, mais il reste, encore aujourd’hui, dans ma mémoire comme un souvenir étonnamment limpide.

A l’époque, j’habitais à Nantes, mes parents travaillaient tous les deux et donc, par la force des choses, je devais me débrouiller tout seul le mercredi après midi.
Dans l’immeuble où on habitait, je m’étais lié d’amitié avec un garçon plus âgé de 2-3 ans que moi, il s’appellait Olivier. Entre nous, il y avait une réelle complicité de gamins, on passait beaucoup de temps ensemble. Lui, si mes souvenirs sont bons, n’avait jamais connu son père, et sa mère, une femme très gentille, s’occupait de lui.

Comme tous les mercredi après midi, je passais mon temps chez lui, nous habitions le même immeuble mais à des étages différents, lui au rez de chaussée et moi au 1er.
Une fois ensemble, nous avons commencé à jouer tout bonnement à divers jeux de société, puis nous sommes allés sur le canapé du salon pour regarder la télé, c’était la belle époque de « Récré A2 » et autre « Croque Vacances ». Après quelques minutes, il me demande si je voyais un inconvénient à ce que l’on déplie le canapé pour qu’on s’y allonge, me disant que l’on y serait plus à l’aise. Ni voyant aucune objection, et prenant cela pour un nouveau jeu, on déplia le canapé et on s’allongea sur celui-ci, l’un à côté de l’autre.
Il devint un peu plus inquiet car sa mère, me disait il, ne devait pas tarder à rentrer, étant au rez de chaussée il n’arrêtait pas de regarder par la baie vitrée du salon, pour voir si quelqu’un se dirigeait vers notre immeuble.
Puis, il me demanda si je savais à quoi servait ce que j’avais entre les jambes, moi naïvement je lui dis que c’était très utile pour faire pipi, puis il me demanda de le lui montrer ce que je fis sans problème, j’enlevais donc mon pantalon, et il en fit autant.
On se retrouva donc allongé tous les deux à moitié nu, l’un à coté de l’autre. De mon côté, je ne ressentais rien de spécial, c’était un nouveau jeu rien de plus. Je ne ressentais ni honte, peur ou remord.

Puis il mis sa main sur ma petite verge en la caressant tout doucement, et il me dit « Ca ne sert pas simplement qu’à pisser ! »… Je lui répondis « Ah! Bon ! » mais il ne me donna pas plus d’explications. Du coup, je fis la même chose, et je me mis à caresser son sexe qui se mit à grossir…
Intrigué, je n’eus pas le temps de lui demander ce qui lui arrivait, car il aperçu sa mère, derrière la baie vitrée, qui arrivait vers l’immeuble.

Pris de panique, il se rhabilla, je fis de même, et on remit le canapé correctement ainsi que ses coussins.
Ouf ! Sa mère nous trouva assis en train de regarder la télé, l’après-midi était fini et après les politesses d’usage, je remontais chez moi.
Olivier était plus âgé que moi et donc avait découvert, sans doute tout seul, les premiers signes de la puberté, moi à l’époque je n’avais pas encore franchi cette étape. Je compris 2-3 ans plus tard, le fin mot de l’histoire.

Quant à Olivier, il a dû déménager l’année suivante pour suivre sa mère qui avait trouvé un nouveau travail à Montpellier. Après quelques mois de correspondance, je l’ai rapidement perdu de vue…
C’était mon premier véritable ami !!

[01] Ouverture du blog

lundi 1 août 2005 @ 12 h 40 min

Le Phoenix GayBlog est ouvert !!

Il vous proposera de suivre ma simple vie de gay jour après jour…
Des nouvelles rubriques vont bientôt s’ajouter pour agrémenter l’ensemble de ce blog !! Seuls les posts du mois de Juillet on été repris de l’ancien blog qui était hébergé chez Free.
N’hésitez pas à me laisser vos commentaires sur ce dernier.

Bonne visite !